Ô Canada!

23 novembre 2011

Histoire, Traditions

Pour la mémoire :

En ces temps-là…  (1880)

Ô Canada!

Terre de nos aïeux,
Ton front est ceint de fleurons glorieux!
Car ton bras sait porter l’épée,
Il sait porter la croix!
Ton histoire est une épopée
Des plus brillants exploits.
Et ta valeur, de foi trempée,
Protégera nos foyers et nos droits,
Protégera nos foyers et nos droits.

Sous l’oeil de Dieu, près du fleuve géant,
Le Canadien grandit en espérant.
Il est né d’une race fière,
Béni fut son berceau.
Le ciel a marqué sa carrière
Dans ce monde nouveau.
Toujours guidé par sa lumière,
Il gardera l’honneur de son drapeau,
Il gardera l’honneur de son drapeau.

De son patron, précurseur du vrai Dieu,
Il porte au front l’auréole de feu.
Ennemi de la tyrannie
Mais plein de loyauté,
Il veut garder dans l’harmonie,
Sa fière liberté;
Et par l’effort de son génie,
Sur notre sol asseoir la vérité,
Sur notre sol asseoir la vérité.

Amour sacré du trône et de l’autel,
Remplis nos coeurs de ton souffle immortel!
Parmi les races étrangères,
Notre guide est la loi:
Sachons être un peuple de frères,
Sous le joug de la foi.
Et répétons, comme nos pères,
Le cri vainqueur: «Pour le Christ et le roi!»
Le cri vainqueur: «Pour le Christ et le roi!»

Adolphe-Basile Routhier

 

N.B. : sera mis en musique par Calixa Lavallée

 

Voir : http://www.republiquelibre.org/cousture/OCANADA.HTM

 

 

independantes.org

2 réponses à «Ô Canada!»

  1. Marie-Marthe A dit:

    Traduction en français de la version anglaise de l’hymne national canadien:

    « Ô Canada, notre patrie et pays natal
    Objet de l’amour patriotique de tous tes fils
    Le cœur heureux, nous te regardons grandir
    Pays du nord, puissant et libre
    De loin et de partout,
    O Canada
    Nous sommes prêts à tout pour toi
    Dieu garde notre patrie glorieuse et libre
    Ô Canada, nous sommes prêts à tout pour toi
    Ô Canada, nous sommes prêts à tout pour toi. »

    Source: http://www.pch.gc.ca/pgm/ceem-cced/symbl/anthem-fra.cfm#a9

    Comme l’écrit le poète Gilles Vigneault dans sa « lettre de Ti-Cul Lachance à son premier sous-ministre »: « …tu penses que je m’en aperçois pas… »

    À suivre…

  2. Nicole Hébert A dit:

    Raison de plus pour en faire connaître la version originale, n’est-ce pas?
    D’autant plus qu’elle est un cours d’histoire condensé!