Djemila Benhabib

2 mars 2012

Actuelles

Le 2 mars dernier, nous avions proposé ce court portrait de Djemila Benhabib.

Aujourd’hui, comme on le sait, Mme Benhabib est  candidate du Parti Québécois dans Trois-Rivières et, de façon surprenante, souvent inéquitable et presque éhontée, elle a fait les manchettes des derniers jours autour du projet du PQ d’une Charte de la laïcité.

Pour lui rendre hommage, nous remettons ce portrait en ligne.

_____________

« Ma tête, je la veux libre et sans tabous » (D.B)

Djemila Benhabib est née en 1972 en Ukraine, d’une mère grecque et d’un père algérien. Elle a grandi en Algérie, où ses parents, militants pour les droits humains, sont devenus de ce fait des « ennemis » de l’Islam. La famille ayant été condamnée à mort pour ses valeurs et son engagement, elle s’installe en France en 1994. Djemilla s’établit au Québec en 1997. « J’étais coupable d’être une femme, féministe et laïque ».

Alors dans la jeune vingtaine, elle étudie en physique, sciences politiques et en droit international. Au moment de la commission Bouchard-Taylor, en 2007, elle est outrée des accomodements « raisonnables » qui sont demandés aux Québécois au nom de l’Islam et dénonce la confusion qui existe ici entre la connaissance des cultures islamique et musulmane. Djemila Benhabib ne cesse de mettre l’Occident en garde contre les avancées de l’idéologie islamiste.

D’abord reporter dans le monde, elle se fait ensuite essayiste, en publiant Ma vie à contre-Coran qui obtient un large succès et la révèle aux Québécois. Citoyenne hors du commun, elle est depuis sollicitée pour des interviews, des conférences… et devient chez-nous le symbole de la lutte contre tout intégrisme, principalement celui d’un certain islamisme, ce qui en fait à nouveau la cible de menaces qui exigeraient assurément pour elle une protection.

En 2011, elle publie Les Soldats d’Allah à l’assaut de l’Occident, essai qui n’a pas fini de déranger et de questionner et dont Andrée Ferretti propose un compte-rendu dans la Section Lectures.

(…)

Son prochain volume portera, semble-t-il, sur la question de la transmission des valeurs.

« Il faut se rappeler les luttes de nos mères »… dit-elle.

independantes.org

Nous invitons en complément à la lecture de 2 textes récents:

___________

Les essais de Djemila Benhabib

Ma vie à contre-Coran, VLB éditeur, 2009

Les soldats d’Allah à l’assaut de l’Occident, VLB éditeur, 2011

Cf : http://www.edvlb.com/djemila-benhabib/auteur/benh1013

Sources de référence

Le site de Djemila Benhabib

* Le blogue de Djemila au Journal de Montréal : http://blogues.journaldemontreal.com/benhabib/actualites/au-secours-des-corans-brulent-a-bagram/

**Les articles du Web, spécialement un article de Carole Pronovost, Journal de Chambly : http://monteregieweb.com/main+fr+01_300+Il_faut_se_rappeler_constamment_les_luttes_de_nos_meres.html?JournalID=25&ArticleID=74

 
independantes.org

Une réponse à «Djemila Benhabib»

  1. Nicole Hébert A dit:

    Information complémentaire:

    voir sur notre page Facebook, http://www.facebook.com/independantes, la liste des prochaines conférences de Djemila Benhabib