Québécoises, deboutte! : Charte et multiculturalisme

Il y a des motifs, anciens et récents, pour me prononcer en faveur de la Charte des valeurs québécoises. Je tente d’apporter un point de vue qui a sûrement été élaboré tant la question suscite beaucoup d’intérêt.

La Charte est nécessaire, elle est actuelle et prépare l’avenir. Le Québec n’est pas indépendant du Canada. Nous ne sommes pas encore un pays. Le site Indépendantes est très explicite à ce sujet : nous travaillons à faire du Québec un pays.

La Charte est une action audacieuse dans le cadre politique actuel. Le Canada, pays multiculturel, favorise l’intégration de sa population à la langue anglaise. Le multiculturalisme canadien parle l’anglais, comme je l’affirme publiquement depuis longtemps. C’est à ce titre que je le dénonce.

Le multiculturalisme fait du Canada un pays vide, invitant les nouveaux venus dans un espace sans balises ou sans passé. Les émigrants sont reçus avec leurs modes de vie, leurs coutumes, leurs mœurs. Ainsi, nous nous surprenons faussement, hypocritement peut-être, du refus d’intégration de certains groupes, de leur prosélytisme, de leur propagande.

Il fut un temps où nous dénonçions des ghettos, des communautés. Nous n’en sommes plus là. Les idéologies religieuses sont devenues prioritaires dans plusieurs sectes ou communautés.

La Charte québécoise est contestée par les Canadiens et par des communautés au nom des Droits et Libertés. Car le Canada propose chaque jour aux nouveaux arrivants de vivre ici selon leur bon vouloir puisqu’ils sont dans un espace où seules les libertés individuelles sont reconnues.

Nous avons besoin de la Charte pour composer une société dans laquelle, prioritairement, les hommes et les femmes sont égaux.

France Théoret

France Théoret

2 réponses à «Québécoises, deboutte! : Charte et multiculturalisme»

  1. Andrée Ferretti A dit:

    Il est important de rappeler constamment, comme vous le faites ici, France Théoret, le danger grandissant pour la nation québécoise de demeurer dans le Canada, là où elle constitue une minorité sans cesse décroissante. Dans ce pays où les immigrants, même ceux qui s’installent au Québec, favorisent le multiculturalisme, idéologie et réalité, qui empêche toute vie collective harmonieuse, basée sur le partage d’intérêts communs, de valeurs communes.

    Bientôt, dans une société complètement disloquée, les gouvernements québécois, quels qu’ils soient, ne pourront plus légiférer en fonction des réels intérêts de la nation québécoise, de sa majorité historique, si leurs projets de loi sont perçus par ces multiculturalistes comme contraire à leurs droits individuels.

    Si nous ne la réalisons pas dans les plus brefs délais, l’indépendance ne sera bientôt plus qu’un rêve irréalisable, et non plus un objectif atteignable.

    Cessons d’accepter de mourir à petit feu.

    • nicole roy A dit:

      il faut tout faire pour que cette charte passe en entier, car bientôt c`est

      nous qui allons devenir immigrants des immigrés. C’est vraiment drôle.

      QUÉBEC MON PAYS.