Sans complaisance: Rien n’est jamais acquis

On croyait depuis le début des années 1960 que nous étions ( individus et peuple) libérés des faux préceptes et dictats de la religion. Nous avions tort.

Les fondamentalistes de toutes obédiences tentent partout dans le monde d’imposer leurs brigades des bonnes mœurs et, pire, de règlementer la liberté de parole, au nom d’Allah ou autres autorités proclamées divines.

Il n’est plus question de vivre d’emblée et normalement sous la conduite de la raison, mais de devoir à nouveau lutter pour nous garder de la servitude religieuse.

Défendre le libre esprit et le libre examen nous oblige, à l’instar de Djemila Benhabib*, de revenir à la critique du fait religieux, contre tous les Couillard et Taylor de ce monde.

Andrée Ferretti

____________

L’importance de prendre la parole  (lien ajouté par indépendantes.quebec)

Andrée Ferretti

A propos de Andrée Ferretti

Femme politique et écrivaine québécoise, elle fut l'une des premières femmes à adhérer au mouvement indépendantiste québécois en 1958. Vice-présidente du Rassemblement pour l'indépendance nationale, elle représenta la tendance la plus résolue du parti. Pour Andrée Ferretti, « qui ne fait pas l'indépendance, la combat ». "À écrire comme on s'arme pour lutter contre la domination, écrire des textes politiques ou un roman, c'est pour moi les deux faces d'une seule et même médaille, c'est toujours une expression nécessaire de mon engagement dans la conquête d'une plus grande liberté."

Voir tous les articles de Andrée Ferretti

5 réponses à «Sans complaisance: Rien n’est jamais acquis»

  1. Lise Reid A dit:

    J’ai le sentiment que les reculs finiront quand ce gouvernement sera dehors.Nous avons beaucoup de raisons de faire l’indépendance sinon nous vivrons dans un pays qui nous ressemblera de moins en moins.

    Répondre

  2. Jean Lépine A dit:

    Je ne sais trop pourquoi mais je ressens une impression bizarre; comme si nous commencions à vivre la révolution culturelle chinoise.

    Répondre

  3. ouhgo St-Pierre A dit:

    Peuple vaincu, toujours convaincu d’avoir tort! Suffirait que Nous soyons assez fort(e)s pour Nous lever en Bloc! To be or not to be?

    Répondre

  4. Andrée Yanacopoulo A dit:

    Trop, c’est trop. Et depuis trop longtemps. Faisons pression, de toutes les façons possibles, sur ce gouvernement qui est en train de tout simplement trahir le Québec, de le réenfoncer dans la noirceur de préceptes et de jugements dictatoriaux absolument incompatibles avec le respect de chacun et de chacune, croyants ou pas. Travaillons à faire établir un régime de laïcité: ni ouverte ni fermée, mais celle qui sépare État et religion, celle aussi qui respecte les croyances de chacun mais en les reléguant dans le domaine privé.

    Répondre

  5. Serge Charbonneau A dit:

    Je partage totalement votre position, Mme Ferretti.

    Salutations.

    Répondre

Laisser un commentaire