Le Québec n’existe pas

19 février 2017

Lectures

Titre: Le Québec n’existe pas, 252 pages. Essai. Février 2017 (En librairie le 28)

Auteur: Maxime Blanchard

Éditions: VARIA

***

Ou « Ce pays qui a peur d’être… »

« (D)ans un Québec où il peine à se retrouver, Maxime Blanchard ne mâche pas ses mots et se prépare même, à l’aube de la sortie de son livre, à se faire traiter de radical, de raciste, d’inconscient, de nostalgique, de vieil utopiste… « On se censure trop au Québec par peur du débat. On est une petite société qui a peur de provoquer et où l’on préfère se mentir à soi-même, en se disant qu’on est bon, même si ce n’est pas vrai, pour mieux éviter de réellement exister. » (…)

« Un Québec « sous-préfecture », un Québec « cambrousse », un Québec « bourgade » : les mots de Maxime Blanchard sont durs … sur le rendez-vous manqué avec l’indépendance, sur la disparition de la langue française et sur la mondialisation, « catastrophe pour les cultures nationales et les cultures périphériques » et qui, en choeur, éclaire pour lui le malaise identitaire qu’il exprime. » (…)

« (C)ette charge à fond de train contre un Québec enlisé dans ses contradictions, ses consensus mous et qui, à force de nier son existence, dans une béatitude collective devant toutes les menaces qui le guettent — la mondialisation, l’éloge du provincialisme, l’immigration, l’individualisme, la corruption, les atteintes portées à la langue française, la médiocrité et la vanité de l’élite politique et culturelle… —, peine à appréhender sa lente agonie et à voir son inéluctable disparition. »

(Fabien Deglise, Le Devoir, http://www.ledevoir.com/culture/livres/491809/ce-pays-qui-a-peur-d-etre

Indépendantes.quebec

independantes.org

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire