L’heure juste: Accident de parcours ou message ciblé?

Deux choses m’ont frappée à la suite du cafouillage sur l’autoroute 13 durant la tempête de neige de la semaine dernière. D’abord, la rapidité avec laquelle le Premier Ministre a présenté les excuses du gouvernement et ensuite la recherche rapide de boucs émissaires dans la fonction publique.

Ce gouvernement offre des excuses un peu trop souvent. C’est assez fascinant. Sa réponse à différents événements contrariants semblent toujours la même: on va faire enquête pour comprendre ce qui est arrivé et plus tard, on s’excuse du manque d’efficacité ou de l’échec de quelque chose qui ne se serait pas passé comme cela aurait dû.

Cette fois-ci, le Premier Ministre était visiblement exaspéré. D’où les excuses publiques rapides. Ainsi on espère passer à autre chose. On a d’ailleurs fait tout un plat médiatique avec des rencontres entre des élus (la Ministre des Relations internationales et le Premier Ministre), et des gens d’affaires pour annoncer un lobby que l’on souhaite efficace aux États-Unis pour contrer les menaces Trump. C’est très parlant. Et entre nous, c’est plutôt insignifiant. Ces choses-là se font régulièrement. C’est le travail de tous les jours dans les Délégations du Québec aux États-Unis.

L’autre fait intéressant, c’est la rapidité avec laquelle on a condamné quelques fonctionnaires pour donner l’impression de régler la situation. Or, les faits sont intéressants. D’abord, le ministère des Transports a visiblement échoué dans sa responsabilité d’assurer la qualité de nos autoroutes. Sûrement que le contractant a eu un rôle à jouer et qu’il faut enquêter sur cela de manière très sérieuse. Mais il y a aussi une responsabilité non négligeable et probablement à mon avis aussi importante du côté de la Sécurité Publique. J’ai trouvé que le Ministre Coiteux était plutôt discret et moins disert dans ses commentaires qu’à l’habitude. Alors j’ai cherché à comprendre pourquoi.

Et aussi, pourquoi le Premier Ministre est sorti si fortement cette semaine. Il y avait un message destiné à quelqu’un, mais à qui? Alors je me suis rappelée que la Sûreté du Québec prenait souvent des moyens détournés pour faire comprendre ses messages aux élus. J‘ai en effet vécu des périodes de négociations de conditions de travail avec la SQ et leurs façons d’agir sont souvent très subtiles.

En fouillant un peu je suis tombée sur deux articles intéressants. Un article de Denis Lesssard de La Presse (toujours bien renseigné) en date du 11 octobre 2016, dans lequel il rappelle que « le régime de retraite de la SQ » était « dans la ligne de mire de Québec ». Et un autre article en date du 6 octobre de la même année dans le Journal de montréal (Eric Thibault) où le directeur général Martin Prud’homme annonçait des investissements de « 9 millions $ en armes et en véhicules mieux adaptés aux besoins de ses troupes ». On y parlait de « moins de cadres, plus d’agents ».

Alors où étaient ces nouveaux véhicules plus efficaces et ces agents cette semaine? Quand on apprend que tout le monde s’est renvoyé la balle le soir de la tempête et que des agents de la SQ étaient sur les lieux mais incapables de passer, on doit se questionner. Si les gens n’utilisent pas leurs véhicules «  plus efficaces » ni leurs téléphones ou autres outils de communications possédés par tous maintenant, c’est qu’il y a une raison.

Y avait-il un message au Ministre de la Sécurité Publique dans ce cafouillage sur l’autoroute 13?

Et y avait-il un message du Premier Ministre à la SQ le surlendemain.

Deux questions qui méritent une réponse.

Rita Dionne-Marsolais

Rita Dionne-Marsolais

A propos de Rita Dionne-Marsolais

Après une carrière de 25 ans dans les milieux d'affaires montréalais, canadiens et internationaux, Rita Dionne-Marsolais a été élue députée de Rosemont durant quatre mandats. Économiste de formation elle a été, entre autre, Déléguée Générale du Québec à New York de 1984 à 1988. De plus, elle a assumé plusieurs portefeuilles ministériels entre 1994 et 2008, dont ceux du Tourisme, du Revenu, de l'Énergie, et de l'Industrie et du commerce. Elle s'est retirée de la vie politique en ne se présentant pas à l'élection de 2008.

Voir tous les articles de Rita Dionne-Marsolais

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire