Patriotes

12 mai 2017

Lectures

Deux suggestions de lecture, à l’approche de La Journée nationale des Patriotes:

Auteure: Anne Marie Sicotte, Fides, Mai 2016

« Nullement séditieux et encore moins ignorant, le peuple du Québec d’antan était fier et libre, imbu d’égalité et d’équité. Grâce à une enquête impartiale, l’auteure met en lumière les faits cruciaux d’une période névralgique de l’histoire du Canada, celle du formidable mouvement de résistance légale réprimé par la terreur militaire des «Rébellions» de 1837 et des soulèvements de 1838. Ce peuple patriote a enduré le pire, et ses hérauts ont été vilipendés. Il est temps de lui redonner ses lettres de noblesse.

Le Bas-Canada est alors la principale colonie de la Grande-Bretagne sur le continent américain. L’auteure vous invite à partager l’existence de ces hommes et de ces femmes d’une nation ayant confié aux élus, en Chambre d’Assemblée, la responsabilité de plaider pour la réforme d’abus flagrants. Or, la démocratie parlementaire n’est qu’une façade. En réalité, corruption et racisme souillent l’exercice d’un pouvoir despotique exercé au sein d’un Exécutif colonial avide d’honneurs et de richesses.

Un récit à la fois concis et étoffé narre l’odyssée d’une nation patriote rendue souveraine par la création d’un Parlement en 1791, mais placée sous tutelle lors de la mise en vigueur du Canada-Uni, en 1841. Plusieurs épisodes cruciaux, y compris affrontements armés de Saint-Denis, de Saint-Charles et de Saint-Eustache, sont dévoilés dans leurs détails tragiques.Des illustrations d’artistes, tous contemporains de l’époque, composent l’essentiel du florilège visuel, lequel est enrichi de cartes géographiques, de manuscrits et d’autres documents d’archives. Au terme de la traversée, justice est finalement rendue à un peuple qui a été dépouillé de sa liberté d’expression, qui a dû endurer sans mot dire la censure et les mises à l’index. »

http://www.editionsfides.com/fr/product/editions-fides/essais/histoire/histoire-inedite-des-patriotes_716.aspx

Et:

Auteur: Gilles Laporte, Septentrion, 2015

« 5 février 1839. Cinq patriotes montent sur l’échafaud afin d’y être pendus. La colonie britannique du Canada est en crise. La période des rébellions de 1837-1838 est un moment charnière de l’histoire du Québec. Gilles Laporte en propose ici une première synthèse claire et accessible. Il prend le temps d’asseoir les fondations d’un territoire et d’un peuple, le Bas-Canada du début du XIXe siècle, avant de présenter trente ans de luttes politiques. Les enjeux complexes, allant bien au-delà d’une simple lutte linguistique, prennent alors tout leur sens. Les principales batailles et les soulèvements sont aussi clairement abordés. Seize portraits régionaux et cinquante capsules biographiques complètent ce remarquable ouvrage. »

Bonnes lectures!

Indépendantes.quebec 

independantes.org

Une réponse à «Patriotes»

  1. Diane Gélinas A dit:

    Une 3e suggestion déjà parue sur le site Indépendantes :

    L’Insurrection des patriotes à Beauharnois en 1838 : Une révolte oubliée
    Auteur : Marcel Labelle
    http://www.septentrion.qc.ca/catalogue/insurrection-des-patriotes-a-beauharnois-en-1838-l

    Dans la nuit du 3 au 4 novembre 1838, environ 500 hommes convergent vers Beauharnois, à une quarantaine de kilomètres au sud-ouest de Montréal. La moitié sont armés de fusils et l’autre, d’outils transformés en armes de fortune. Ce sont les patriotes qui cherchent à se libérer du joug de l’impérialisme britannique.

    À partir de récits croisés des témoins de l’époque, souvent antagonistes, les événements sont racontés de façon chronologique par ceux qui les ont vécus : l’attaque du manoir seigneurial de Beauharnois, l’arraisonnement du Henry Brougham dans le port, la détention de la seigneuresse Jane Ellice au presbytère, la déroute des patriotes, les arrestations, les procès, les condamnations, les exécutions et la déportation en Australie. De plus, l’auteur a retracé certains d’entre eux, une fois revenus d’exil.

    Répondre

Laisser un commentaire